Site Résédas

La première commune et la deuxième commune

L’entrée en enseignement secondaire représente un passage difficile à réaliser pour beaucoup d’enfants. Les changements sont nombreux (plusieurs professeurs durant la semaine, horaires différents, méthode et rythme de travail à acquérir, autonomie,…) et il faut souvent faire preuve de patience autant que de rigueur pour arriver à surmonter cette transition.

En plus du rôle capital que tiennent les parents dans la recherche de la réussite scolaire et du bien-être du jeune, les équipes d’enseignants sont en permanence à l’écoute des difficultés de chacun, et tentent de mettre en place les solutions les plus appropriées pour chacun. C’est dans cette optique qu’un Plan Individuel d’Apprentissage permet la mise en œuvre des moyens nécessaires à l’évolution positive du jeune, tout en respectant l’intégralité de sa personne.  Un Plan d’Actions Communes, concernant un groupe d’élèves ou une classe en difficulté, permet aussi d’envisager des actions de groupe plus ciblées.

Le premier degré d’observation doit permettre à chacun d’acquérir les compétences nécessaires pour poursuivre sa scolarité dans l’option la plus appropriée à son choix et à ses capacités, mais doit aussi favoriser l’éclosion de sa personnalité.

Ce degré comporte deux années communes (1e C+ 2e C) avec un programme des cours commun à toutes les écoles de la Fédération Wallonie/Bruxelles.

Ces deux années peuvent toutefois être prolongée d’une année complémentaire (2S), où le programme des cours est plus adapté aux difficultés que rencontrent les élèves dans leur parcours scolaire et présente déjà, si nécessaire, des opportunités de découvrir de futures options qualifiantes.

Au terme de la 2e commune ou de la 2e complémentaire, les élèves présentent l’épreuve commune à la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui, à l’instar du CEB de 6e primaire, leur permet –en cas de réussite- d’accéder aux différentes formes et filières d’enseignement de la 3e année secondaire en leur octroyant le CE1D (Certificat d’Enseignement du 1er degré). En fonction des résultats obtenus, le Conseil de classe de fin d’année peut toutefois assortir sa décision de certaines restrictions d’accès à la 3e année, voire proposer une 2e année complémentaire.